Tango argentin

Ma rencontre avec le Tango argentin

J’ai commencé le Tango argentin en automne 2003, sur la proposition d’un ami. Ce dernier avait vu le documentaire « Nosotros », réalisé par Diego Martinez Vignatti, cinéaste argentin installé en Belgique. Ce magnifique documentaire suit 4 danseurs de tango dans leur quotidien porteño (de la ville de Buenos Aires) et nous fait ainsi découvrir le tango argentin populaire, tel qu’il se danse en bal, loin des scènes de spectacles. Mon ami avait appris que Diego était rentré avec Eugenia Ramirez Miori, l’une des 4 protagonistes, et qu’elle avait ouvert son école de Tango à Bruxelles. Nous nous sommes donc retrouvés chez Nosotros Tango Club, à l’époque tout petit et très familial, et j’avoue ne pas savoir qui, de ma professeure ou du tango argentin, m’a d’abord séduite…

Mais c’est sans hésitation la dimension humaine et sociale du tango qui m’a fait continuer. J’ai longtemps été aux cours pour y rencontrer, sur un mode principalement non verbal, des personnes d’âges et de milieux différents, comme une bouffée d’air par rapport au monde universitaire. Ce n’est que par la suite que j’ai commencé à percevoir les autres dimensions que la pratique du tango pouvait m’apporter… Complexité et profondeur que je continue à explorer.

Eugenia a la bonne habitude de faire venir régulièrement dans son école des professeurs argentins de grande qualité, sur les plans artistique et pédagogique. J’ai ainsi eu la chance de prendre cours avec Fernando Galera & Vilma Vega, Mariano Galeano, Paula Rubin, Ezequiel Farfaro, Demian Garcia, Ramiro Gigliotti, Hernan Alvarez Prieto, Milena Plebs, Alejandro Hermida, Paula Ballesterros. J’ai également suivi quelques stages avec Sebastian Jimenez & Maria Ines Bogado et avec Sebastian Achaval & Roxana Suarez.

Je suis allée plusieurs fois en Argentine, où j’ai pu retrouver certains de ces professeurs et en rencontrer d’autres, notamment Carlos & Rosa Peréz, Jorge Dispari & La Turca, Samantha Dispari, Gabriel Angió & Natalia Games, Christian Marquéz & Virginia Goméz, Carolina Bonaventura. Et partager la piste de danse de grands danseurs ! Car c’est l’un des bonheurs du tango : professionnels et amateurs de tous niveaux se côtoient dans les milongas, et il est assez jouissif de poser ses pas dans les traces de ceux que l’on admire…

En 2009 j’ai eu l’opportunité de devenir l’assistante de Eugenia dans ses cours, et je continue encore aujourd’hui à apprendre de son grand savoir-faire ! Au sein de Nosotros Tango Club, je donne également cours avec Boris Verdeyen Pazmiño, partenaire de longue date et de multiples aventures, et avec le fougueux Tim Vermeulen.

Pour prendre connaissance des horaires de cours ainsi que des autres activités organisées par Nosotros, suivez ce lien :
www.tangoargentino.be

 

Poursuivre vers Ma rencontre avec la Danza Duende